Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les marais à mangrove du delta de la Manambolo représenteraient environ 17 500 ha (Lebigre, 1998), soit beaucoup plus que ce qui est couramment admis (Kiener : 9 000 ha). Le secteur d’Amboanio y présente de nombreux éléments caractéristiques de la morphologie et de la végétation de l'ensemble du delta. La présence de lambeaux d’anciens cordons littoraux dont le plus important est celui où se trouve le village d’Amboanio Voavoa. Leurs dimensions varient considérablement : le cordon d’Amboanio Voavoa fait près de 200 ha, tandis que certains lambeaux ou petits cheniers, parfois difficiles à représenter sur le croquis du fait de leur taille réduite, ne font que quelques mètres carrés. Leur direction est grossièrement parallèle aux rivage actuel. De petits changements de direction se manifestent par des angles morts occupés par des tannes vifs. On note également la petits cheniers ont des directions perpendiculaires aux précédentes. La couverture végétale des cordons témoigne de leur ancienneté. Evidemment, ils sont bien plus récents que ceux que l’on observe en amont et qui sont , eux, couverts de forêt dense sèche. Le cordon où se trouvait le vieil Amboanio, en voie d’érosion, a été abandonné. Témoignent de l’ancienne occupation humaine de nombreux cocotiers et des amas de Terebralia palustris.

 

Figure 2 (Lebigre, 1998)

Références

Be, T. Sylvain, 1994.- Contribution à l'étude de régénération naturelle et de l'évolution spatio-temporelle de la mangrove de Masoarivo. Université d'Antananarivo, Faculté des Sciences, Ecologie végétale, mémoire de DEA, 46 p. + annexes.

Lebigre, J.M., 1998.- Rapport de mission dans le delta de la Manambolo (Madagascar) 30 juin-31 juillet 1998. Pessac, Equipe Dymset (CNRS-Bordeaux 3), 16 p.

 

Tag(s) : #Madagascar

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :