Jeudi 13 mai 4 13 /05 /Mai 16:04

Voilà un bon exemple de destruction de la mangrove liée à la pression foncière  dans une capitale africaine. Le phénomène se développe autour de la crique N'Tsini qui se raccorde à la baie de la Mondah. L'urbanisation gagnent les collines déforestées et indentées par la mangrove à petis Rhizophora ; elles sont situées au nord de Libreville. Pour construire et pour joindre les nouveaux lotissements entre eux, on remblaie au détriment du marais. L'obturation de petits chenaux est probablement le point de départ de remblaiements plus vastes.

 

GAB Mondah-GE11 2007 500m

Image Google Earth, 2007,  L = 2 000 mètres.

Par Jean-Michel Lebigre - Publié dans : Sujets de réflexion - Communauté : Milieux, territoires, images
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Presentation

Créer un Blog

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés