Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au nord du delta de la Linta, le marais de Namboleambary [24°56’S-44°02’E] qui se présente comme une immense étendue tourbeuse saumâtre, couverte principalement d'Acrostichum aureum  et de Typha angustifolia, couvre l'étendue d'une ancienne lagune.  Au nord de celle-ci, on trouve quelques beaux tannes. La lagune est coupé de la mer par des cordons littoraux sableux mais l'eau marine y pénètre et en ressort par filtration au rythme des marées. Frangée et parfois couverte de palétuviers (Lumnitzera racemosa et Bruguiera gymnorhiza notamment), cette lagune est actuellement, de manière surprenante, en voie de colonisation spontanée par Casuarina equisetifolia. Au nord apparaissent quelques secteurs tannifiés. Pendant le colonisation, on avait promis ce marais à des aménagements rizicoles (Cf l'étymologie du toponyme), projet qui n'a jamais abouti. C'est aujourd'hui, pour la région d’Androka, le principal site de production en matériaux de construction de l'habitat : roseaux et typhas.

Référence :

Lebigre, Jean-Michel, Réaud-Thomas, Guilène, Rejela, Michel, 2001.- Androka (Extrême-Sud de Madagascar) : cartes d’évolution des milieux. Bordeaux, CRET, Iles et Archipels  n° 30, 72 p. et 2 cartes hors texte.

 

Androka carte

Carte de situation

MAD ANDROKA JML 1996

Une vue de la partie orientale du marais 

MAD Namboleambary GE2004 200

Le Nord du marais : mangrove et tannes - Image mise à disposition par Google Earth de 2004, L = 800 m

MAD Namboleambary GE2004 200B

Détail au Sud-Est : prairies marécageuses arborées - Image Google Earth de 2004, L = 800 m

 

Première publication : 9 mars 2011

Tag(s) : #Madagascar

Partager cet article

Repost 0