Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les littoraux d'Iran, arides et situés à des latitudes subtropicales, prêtent peu à l'établissement de la mangrove. Pourtant celle-ci est bien là, formée essentiellement par des peuplements frutescents (et non forestiers !) d'Avicennia marina et accessoirement de Rhizophora mucronata.

 

On distingue :

  • Les mangroves sud-orientales du Sistân et du Baloutchistân, notamment celles du golfe de Gavater à l’embouchure du Bahoukalat.
  • Les mangroves du Hormozgân, les plus étendues dans la partie centrale au niveau du détroit d'Ormuz. .
  • Les mangroves nord-occidentales plus diffuses. 

Il semblerait que les surperficies soient en recul rapide (20 à 25 000 ha aujourd'hui ?). Aux mangroves se substituent de grands tannes. Les marais maritimes iraniens n'en demeurent pas moins des sites importants pour l'avifaune.

 

Lien : Les forêts de mangrove iraniennes

 

IRAN Khamir GE11 2,5km

Mangroves du détroit de Khuran entre le continent et l'île de Qeshm. C'est de très loin, le plus bel ensemble. Les tannes apparaissent en beige, entourés par la mangrove, verte ; nombreux chenaux (image Google Earth, L = 10 km)

 

IRAN Jask GE12 1km2004

Près de Jask, une belle entité lagunaire (image Google Earth, L = 4 km)

 

IRAN Jask GE11 2,5km copy

A Jask même, base navale bien connue, une autre entité lagunaire (image Google Earth, L = 10 km)

Tag(s) : #Lieux

Partager cet article

Repost 0