Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A l'extrémité amont de la crique Malibé affluente de la crique N'Tsini, la mangrove se développe à la surface d'une dalle rocheuse sénonienne sur une étendue de quelques hectares .

 

Près du village de forestiers de Nzengbour, cette  dalle  présente un faciès de calcaire à huîtres et un faciès gréso-calcaire. La dissolution y est à l'origine d'un micro-modelé particulièrement intéressant : alvéoles de toutes tailles et micro-canyons. Le fond de la crique, exondé à marée basse, est également alvéolé (faciès martelé) et parfois creusé de sillons dans le sens du courant. Des micro-cuestas marquent l'extrémité des strates. Au fur et à mesure que l'on avance vers l'aval, la dalle rocheuse affleure de plus en plus rarement sauf sous la forme de promontoire émergeant au-dessus de la surface de la vase et couverts d'une végétation xérophile calcicole.

 

Ce secteur est exceptionnel car quelques Rhizophora présentent des chimères : sur le même individu, on trouve des inflorescences de deux des trois espèces présentes au Gabon.

 

Référence :

Lebigre, J.M., 1983.- Les mangroves des rias du littoral gabonais. Essai de cartographie typologique. Bois et Forêts des Tropiques, 199, 3-28.

 

GAB Mondah-GE12 2007 500m

L'amont de la Malibé (Google Earth, L = 2 km)

GAB Malibé 1980 JML03

GAB Malibé 1980 JML02

Tag(s) : #Lieux

Partager cet article

Repost 0